EOLIA réalise la maintenance d'un équipement ventilé au Centre hospitalier d'Aubagne

Une nouvelle matinée d'intervention débute au sein du groupe EOLIA. Deux techniciens Julien et Sauveur interviennent en ce jeudi 19 août auprès du laboratoire du Centre hospitalier d'Aubagne dans le cadre d'une maintenance sur un poste de sécurité microbiologique (PSM) suivi d'un contrôle aéraulique et particulaire.


Eolia interveient au centre hospitalier d'Aubagne pour effectuer une opération de maintenance d'un équipement ventilé
Le Centre hospitalier d'Aubagne

Lors d'une précédente opération de contrôle, l'un des deux techniciens avait été alerté par un bruit anormal provenant du PSM. Il a par la suite informé son responsable maintenance avant de se rendre à nouveau sur le site pour effectuer une opération de maintenance corrective.



PSM de niveau II

Qu'est ce qu'un PSM ?


Un poste de sécurité microbiologique ou enceinte de sécurité biologique a vocation à protéger l'utilisateur, l'environnement, ainsi que le produit des dangers liés aux aérosols dans la manipulation de micro-organismes dangereux.


Il existe trois types de classifications différentes de PSM en fonction des objectifs de protection.

Le PSM présent au sein du laboratoire du centre hospitalier d'Aubagne est de niveau II.


Dans ce cas de figure, le PSM assure :

- la protection du manipulateur par une aspiration créée au bord avant du plan de travail, grâce à une barrière immatérielle entre le manipulateur et la manipulation (veine de garde),

- la protection de l'atmosphère par l'évacuation du flux d'air hors de l'enceinte à travers un filtre HEPA (H14) à très haute efficacité,

- la protection du produit manipulé contre la contamination à l'aide d'un flux d'air unidirectionnel vertical descendant à très haute efficacité à travers un filtre HEPA (H14).


Quelles sont les différentes étapes réalisée par le groupe EOLIA ?


Les techniciens se rendent sur le site pour effectuer la maintenance du PSM. Dans un premier temps, les techniciens procèdent à une décontamination du PSM afin de permettre aux techniciens de se protéger de tous risques bactériologiques.


"Le produit décontaminant est aspiré par la veine de garde puis renvoyé sur les deux filtres, cela détruit à 70 pour cent les bactéries, fonges et virus", explique le responsable maintenance d'EOLIA.

Un temps de contact est par la suite nécessaire pour terminer la phase de décontamination. Le PSM est alors éteint. Les techniciens d'EOLIA procèdent au changement des filtres usagés par l'ouverture de la façade. Ils y trouveront la cause du bruit entendu, des bouts de papier de plusieurs centimètres coincés dans le moteur et au niveau du filtre. Les filtres usagés seront ensuite emballés dans des sacs étanches et évacués pour incinération à travers une filière de traitement de déchets.


Le technicien d'EOLIA procède à l'installation du nouveau filtre au sein du centre hospitalier d'Aubagne
Changement du filtre usagé lors de l'opération de maintenance corrective


Le technicien du grope EOLIA réalise le changement du filtre usagé au sein de la PMS
Installation des nouveaux filtres du PSM


La phase deux de cette intervention est réalisée par l'opération de contrôle aéraulique. Celle-ci est destinée à une recherche de classification particulaire au sein du PSM pour déterminer la classe ISO. Chaque norme ISO correspondant en effet à un taux particulaire spécifique.


NORME INTERNATIONALE ISO 14644-1 Deuxième édition 2015-12-15

Eolia effectue une opération de contrôle au sein du poste de sécurité microbiologique dans le laboratoire du centre hospitalier d'Aubagne
Lancement d'un comptage particulaire dans l'enceinte du PSM

Le groupe EOLIA réalise une opération de contrôle qualité de dispositif ventilédans un laboratoire au sein du centre hospitalier d'Aubagne
Julien réalise l'opération de contrôle à l'aide d'un anémomètre

"Pour les sociétés qui ne font que du contrôle pur et dur et en fonction de la manière dont les mesures sont exécutées au sein de ce PSM, les résultats seront erronés. Cela est dû notamment au volume d'extraction trop important non canalisé".

"La plus value d'EOLIA est de réaliser de la maintenance et du contrôle, ce qui nous permet d'être au fait des bonnes pratiques mises en œuvre pour prendre de manière exacte les mesure sur ce type d'appareil spécifique", conclut le responsable maintenance d'EOLIA.

Julien effectue sur les conseils de son responsable de maintenance les dernières finitions de cette intervention, par la mise du compteur à zéro et le remplissage du bon d'intervention à remettre au client.




Au retour au bureau, les techniciens enregistreront la mission, puis procéderont à la rédaction du rapport qui sera transmis à l’ingénieur Biomédical du Centre hospitalier d'Aubagne.



RAS comme on dit dans l'Armée.