Interview du Ministre de l'Éducation nationale sur la gestion de la qualité l'air dans les écoles

Suite à l'annonce du port du masque de nouveau obligatoire à l'école dans 40 départements où le taux d'incidence est repassé au-dessus de 50 cas pour 100 000 habitants, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale était interviewé ce matin par les journalistes de France Info.

Quelles ont été ses principales déclarations ?

  • Sur le port du masque et autres gestes barrières


Le ministre de l'Éducation nationale a insisté sur la nécessité de porter le masque lorsque la situation sanitaire repartait à la hausse, face à l'augmentation des indicateurs en lien avec les taux d'incidence dans les départements..

Concernant les autres gestes à adopter en classe, le ministre de l'Éducation nationale a rappelé la nécessité "d'ouvrir les fenêtres".
  • Sur les capteurs CO2

"C'est cela le sujet, il faut brasser l'air, au moins entre deux cours", a-indiqué le ministre de l'Éducation nationale.

Jean-Michel Blanquer a affirmé également que "les capteurs de CO2 se généralisent progressivement". Le ministre a dans ce contexte invité les collectivités locales à s'en doter pour leurs écoles, précisant que l'État les rembourse "à hauteur de 50 euros par capteur".


  • Sur les tests salivaires


Le ministre de l'Education nationale indique être en capacité de « de faire 600 000 tests par semaine. », affirme le ministre ajoutant :


"C’est une politique qui monte en puissance, en mode diesel. Vous ne pouvez pas forcer des parents à dire "oui" à un test, même si c’est un test totalement non douloureux comme un test salivaire. »


Données extraites du site de France-Info, recueillies le 08/11, à 15h30